Programme des Rencontres byzantines 2013

4-5 octobre 2013
Institut National d’Histoire de l’Art (Paris)

 programme à télécharger en pdf

vendredi 4 octobre matin

 

9h Accueil

 

9h30 Allocution de bienvenue – Jeanne DEVOGE (Présidente de l’AEMB)

Mot d’Introduction de la IVe session – Élodie GUILHEM (Coordinatrice générale des

Rencontres byzantines)

Forewords – Stanislas KUTTNER-HOMS (membre du Comité organisateur)

 

Séance I – Anthropologie présidente : Élodie Guilhem (EPHE, Paris)

 

10h Grigori SIMEONOV (Université de Vienne), « Everyday life in Northern Macedonia from 11th until 13th century ». — Résumé

 

10h30 Dominik HEHER (Université de Vienne) « Heads on stakes and rebels on donkeys : the use of public parades for the punishment of usurpers in Byzantium (9th to 12th century) ». — Résumé

 

11h Samuel P. MÜLLER (Université de Zurich), « Conflits transculturels ? L’image des Latins dans l’historiographie byzantine de l’époque des Comnènes ». — Résumé

 

11h30 Luis ESCUDERO GIMENEZ (EHESS, Paris), « Lecture et usage du livre de Job dans le cas des lois des Homérites ». — Résumé

 

12h déjeuner

 

après-midi

 

Séance II – Histoire de l’art & Histoire de l’Architectureprésident : Jérôme BASTICK (ENS Lyon & Université de Caen)

 

13h30 Bertrand BILLOT (Université Paris I-Panthéon Sorbonne), « Le Christ thaumaturge et magicien : les miracles dans l’art paléochrétien ». — Résumé

 

14h Silvia PEDONE (Université de la Sapienza, Rome) « Byzantine sculptures in Sicily as a reflection of the imperial power (6th-8th century) : some aspect of a marble trade and local production ». — Résumé

 

14h30 Ludovic BENDER (Université de Fribourg), « Les sites rupestres de la Laconie byzantine et leur inscription dans le paysage ». — Résumé

 

15h Jelena JOVANOVIC (Université de la Sapeinza, Rome), « The 12th century architecture in Raska : open questions on the origins of the architectural forms between Byzantium and the West ». — Résumé

 

15h30 pause

 

Séance III – Archéologie & Sciences du bâti présidente : Julia REVERET (Université de Clermont-Ferrand II & Université de Fribourg, Suisse)

 

16h Giulia MARSILI (Université de Bologne), « Le chantier ecclésiastique à l’époque protobyzantine: organisation du travail, commission et société à travers les marques de tâcheron sur le marbre de Proconnèse ». — Résumé

 

16h30 Alexandre BOURRIER (Université de Provence, Aix-Marseille), « La basilique Hors-les-Murs dans la topographie religieuse de la cité de Kourion, Chypre ». — Résumé

 

17h Jordan PICKETT (Université de Pennsylvanie, Philadelphie), « The energetics of construction in the 13th century : comparing Seljuk, Byzantine, and Kipchak building cultures». — Résumé

 

17h45 Assemblée générale ordinaire de l’AEMB

 

19h Cocktail

 

samedi 5 octobre matin

 

9h30 Accueil

Session IV – Philologie président : Stanislas KUTTNER-HOMS (Université de Caen)

10h Larisa VILIMONOVIC (Université de Belgrade), « Composition and peculiarities of Anna Komnene’s Alexiad : the emergence of a personal history ». — Résumé

 

10h30 Jorie SOLTIC (Université de Gand), « The vernacular medieval Greek romances and information structure ». — Résumé

 

11h Jérôme BASTICK (ENS Lyon & Université de Caen), « Le Soleil et le bouffon : de l’hymne de Satyrion à Hélios comme ‘mélanges des genres’ dans le roman de Théodore Prodrome ». — Résumé

 

11h30 pause

 

Session V – Histoire religieuse président : Bertrand BILLOT (Université Paris I-Panthéon Sorbonne)

 

12h Romain FEESER (École des Chartes, Paris), « Prochoros Cydonès ou le rationalisme thomiste face au palamisme ». — Résumé

 

12h30 Lucile HERMAY (Université Paris IV-Sorbonne), « Le typikon du monastère du Mont Tmolos, nouvelles réflexions, nouvelles perspectives ». — Résumé

 

13h déjeuner

après-midi

Session VI – Histoire politique président : Audren LE COZ (Université Paris IV-Sorbonne)

 

14h30 Charles NICOLAS (Université Paris IV-Sorbonne), « Une guerre ‘des religions’ chaude à la Rivière froide : Théodose, maître de guerre chrétien ? ». — Résumé

 

15h Maximilien GIRARD (École des Chartes), Paris, « Écrire la vie de Marguerite de Hongrie (v. 1176-ap. 1229) – recueillir et analyser des sources dispersées ». — Résumé

 

15h30 pause

 

Séance VII – Histoire : polémologie présidente : Anaïs ROCHELET (Université Paris I Panthéon Sorbonne)

 

16h Aspa VENERI (Université Paris IV-Sorbonne), « Période mésobyzantine : l’organisation et l’amélioration des capacités opérationnelles de la marine de guerre byzantine en Méditerranée face à la menace arabe ». — Résumé

 

16h30 Ioanna TZIMA (Université nationale et capodistrienne, Athènes), « Les transfuges d’après les manuels militaires ». — Résumé

 

17h Concluding remarks – Stanislas KUTTNER-HOMS

Mot de conclusion de la VIe session – Élodie GUILHEM

Mot de conclusion – Jeanne DEVOGE

20h30 Dîner

Séminaire de méthodologie — jeudi 7 février 2013

L’Association des Étudiants du Monde Byzantin, en partenariat avec l’UMR Orient et Méditerranée et le Collège de France a le plaisir de vous présenter :

La première session des Séminaires mensuels de méthodologie.

image flyer

Nous recevrons

Monsieur Christophe GIROS,

Maître de Conférences à l’Université Lumière Lyon 2,

 

La diplomatique byzantine à partir d’exemples tirés des archives des monastères de l’Athos.

Ce premier séminaire aura lieu le

Jeudi 7 Février 2013,

de 16h à 18h en salle 1 à l’Annexe du Collège de France.
rue Cardinal Lemoine, Paris

Nous vous invitons également au verre de l’amitié après le séminaire.

 

En espérant vous voir nombreux, nous vous adressons nos plus amicales et plus cordiales salutations,

Le Comité organisateur des Séminaires de l’A.E.M.B.
contact : seminaires.aemb@gmail.com

PDF disponible ici.

Appel à contribution — Rencontres byzantines 2013

Appel à communication Byzantines 2013

VIes RENCONTRES ANNUELLES INTERNATIONALES DES DOCTORANTS EN ÉTUDES BYZANTINES

4 et 5 octobre 2013

Institut National d’Histoire de l’Art-Paris

Appel à communication en pdf ici

Fortes de leur succès toujours croissant, les Rencontres internationales des doctorants en études byzantines se dérouleront les 4 et 5 octobre 2013 pour la sixième année consécutive. Ces rencontres s’inscrivent depuis 2010 dans le cadre de l’Association des Étudiants du Monde Byzantin (AEMB).

Le but de ces Rencontres est de rassembler pendant deux jours le plus grand nombre possible d’étudiants de troisième cycle, français et étrangers, travaillant sur le monde byzantin, tous champs de recherche et domaine de spécialisation confondus (histoire, histoire de l’art, archéologie, philologie,…). Leur objectif est de faire connaître et de valoriser les recherches des doctorants en études byzantines auprès d’autres étudiants et spécialistes, issus de disciplines diverses (Moyen Âge occidental, monde islamique, peuples des steppes…).

Riches, vivantes et pluridisciplinaires, ces Rencontres souhaitent encourager les débats scientifiques et méthodologiques autour des sujets de recherche présentés afin de favoriser et de multiplier les échanges d’expériences, de connaissances et de points de vue entre doctorants, intervenants et auditeurs. Ces journées, particulièrement fertiles et instructives, déboucheront sur la publication en ligne des résumés de chaque intervention sur le site du Centre d’Histoire et de Civilisation de Byzance (Collège de France), de l’AEMB.

Les étudiants désireux de participer aux prochaines Rencontres internationales des doctorants en études byzantines qui prendront place au sein de l’Institut national d’histoire de l’art de Paris, seront invités à s’exprimer sur la problématique de leur choix pendant une vingtaine de minutes. Aucun sujet n’est imposé aux intervenants, en accord avec cette volonté d’ouverture des domaines de recherche ayant trait au monde byzantin.

En conclusion, ces Rencontres internationales des doctorants en études byzantines ont jusqu’à présent pu être organisées grâce au précieux concours de l’INHA, qui accueille généreusement ces riches dialogues depuis cinq ans.

MODALITÉS D’INSCRIPTION

Pour les doctorants souhaitant intervenir lors des Rencontres annuelles internationales des doctorants en études byzantines les 4 et 5 octobre 2013 :

Envoyer à l’adresse suivante : lesbyzantines@gmail.com

AVANT LE 15 FÉVRIER 2013

Un résumé d’une vingtaine de lignes (maximum 2000 caractères, espaces compris) avec un titre en précisant :

▪ le type d’intervention (présentation du sujet de thèse ou sujet libre, à préciser)

▪ la langue souhaitée pour l’intervention (français ou anglais)

▪ le nom du directeur de recherche, l’institution de rattachement et le sujet de    recherche.

Un accusé de réception sera envoyé systématiquement dès réception du résumé.

Le programme définitif des Rencontres sera établi le 1er avril 2013, puis envoyé aux intervenants.

HAIDAR VELA NAIRUSZ — Un lot de céramiques du VIIe siècle à Halabiya (Syrie)

Un lot de céramiques du VIIe siècle à Halabiya (Syrie)
Nairusz HAIDAR VELA, Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

            Les niveaux de transition byzantino-omeyyade demeurent mal connus en Syrie, en dépit de l’importance qu’ils revêtent pour la compréhension des sites. Longtemps à tort, les chercheurs ont considéré que la majorité des villes et villages connaissaient leur occupation interrompue à la fin de l’époque byzantine. Néanmoins, depuis quelques décennies, les fouilles stratigraphiques ont permis d’attester une continuité de l’occupation de la période byzantine à l’époque islamique sur de nombreux sites en Syrie du Nord. L’absence de nouvelles constructions ne traduit plus nécessairement un abandon et la transition byzantino-omeyyade est mieux appréciée, ce qui a permis de porter un nouveau regard sur cette période.

            Dans le domaine de la céramologie, nous sommes toutefois, encore aujourd’hui, confrontés à un manque de publications issues de sites ayant une occupation continue de l’époque byzantine à l’époque islamique. Le passage de la céramique byzantine à la céramique omeyyade n’est donc pas toujours facile à percevoir dans cette région où les productions, tout en restant tributaires des caractéristiques locales, s’imprègnent d’influences extérieures. Loin de rompre totalement avec la tradition de l’Antiquité classique, la céramique du VIIe s. est empreinte de caractéristiques propres à l’époque protobyzantine auxquelles se mêlent de nouvelles propriétés qui se développeront tout au long des premiers temps de l’Islam ; le matériel issu des fouilles de Halabiya, sur l’Euphrate, constitue un témoignage explicite de ce phénomène.

            À travers le matériel issu d’un secteur d’habitat de Halabiya, exceptionnel par son état de conservation, cette présentation dressera un panorama des poteries en usage durant la phase de transition byzantino-omeyyade. De nombreux contextes liés à cette occupation ont été mis au jour, livrant des poteries de tradition byzantine associées à de nouvelles formes désormais caractéristiques des répertoires arabo-musulmans. Nous nous attacherons donc à présenter les caractéristiques héritées des productions protobyzantines ainsi que les « influences » proprement islamiques.

Rencontres annuelles des doctorants en études byzantines 2011

Fortes de leur succès et pour la quatrième année consécutive, les Rencontres internationales des doctorants en études byzantines auront lieu les 21 et 22 octobre 2011. Cette IVe édition s’inscrit désormais dans le cadre de l’Association des Étudiants du Monde Byzantin (AEMB) qui a vu le jour en 2010 à la suite des précédentes rencontres.

 Organisées sur deux jours, ces Rencontres internationales ont pour but de rassembler des étudiants de troisième cycle, français et étrangers, travaillant sur la civilisation byzantine. Quels que soient le champ de recherche et le domaine de spécialisation (histoire, histoire de l’art, archéologie, philologie, …), il s’agit avant tout de valoriser les recherches des doctorants en études byzantines auprès d’autres étudiants, parfois venus de disciplines différentes (Moyen Âge occidental, monde islamique, peuples des steppes, …).

Pluridisciplinaires et dynamiques, ces Rencontres souhaitent favoriser les discussions scientifiques et méthodologiques autour des sujets de recherche présentés, afin de développer davantage les échanges d’expériences, de conseils et de points de vue entre les jeunes chercheurs, intervenants et auditeurs. Ces journées enrichissantes pourront se traduire par la publication sur le site du Centre d’Histoire et de Civilisation de Byzance d’un résumé de chacune des interventions.

Les étudiants souhaitant participer aux prochaines Rencontres internationales des doctorants en études byzantines qui se dérouleront au sein du prestigieux Institut National d’Histoire de l’Art de Paris, s’exprimeront sur une problématique de leur choix durant une vingtaine de minutes. Aucune thématique n’est imposée aux intervenants, traduisant la volonté d’ouverture des champs de recherche touchant au monde byzantin.

Enfin, ces Rencontres internationales des doctorants en études byzantines ont pu être organisées, jusqu’à maintenant, grâce au précieux soutien de l’INHA qui, depuis trois ans, accueille gracieusement ces fructueux échanges, ainsi qu’aux aides financières de l’UMR Orient et Méditerranée, des écoles doctorales d’archéologie et d’histoire byzantine de Paris I, de l’école doctorale section V de l’EPHE et de la FSDIE de l’EPHE.

Association des Étudiants du Monde Byzantin – AEMB

Comité d’organisation

– Julien Auber de Lapierre, École Pratique des Hautes Études
– Marie Guérin, Université Paris IV-Sorbonne
– Anaïs Lamesa, École Pratique des Hautes Études

Affiche des Rencontres 2011
– Programme des Rencontres 2011