Conférences IMAGO-EIKΩN « Histoires chrétiennes en images » – le 31 mai et le 21 juin 2018

Conférences IMAGO-EIKΩN « Histoires chrétiennes en images » – le 31 mai et le 21 juin 2018

 

Dans le cadre du programme de recherche  Imago-Eikon. Regards croisés sur l’image chrétienne médiévale entre Orient et Occident, vous êtes cordialement convié-e-s à deux demi-journées de conférences et débats autour du thème :  Histoires chrétiennes en images : espace, temps et structure de la narration.

Les  jeudis 31 mai et 21 juin 2018, de 14h à 18h.

Institut National d’Histoire de l’Art, 2 rue Vivienne, 75002 Paris,   salle Vasari (entrée libre)

Organisation scientifique :

Sulamith Brodbeck, Anne-Orange Poilpré, Isabelle Marchesin et Ioanna Rapti.

 Jeudi 31 mai 2018

« Les temporalités de l’image : mobilité de la narration, fixité de l’image »

– Francesca Dell’ Acqua (Università di Salerno), Telling the Incarnation during Byzantine Iconoclasm
– Pierre-Yves le Pogam (Musée du Louvre), Le langage des retables à la fin du Moyen Âge : séquençage et mise en page
– Liz James (University of Sussex), Narrative and the Wall Mosaic: Telling a Story or Filling the Wall?
Répondant : Jean-Marie Guillouët (Université de Nantes)

•  Jeudi 21 juin 2018

« Les temporalités de l’image : construction et déploiement du récit dans l’espace »

– Ivan Foletti (Université de Brno), Quand l’histoire devient prétexte : les cycles narratifs de Rome au Ve siècle
– Sébastien Douchet (Université Aix-Marseille), Narratologies du texte et de l’image : faire le récit de la création du monde
– Mary Cunningham (University of Nottingham), The Portrayal of Joachim and Anna in Byzantine Texts and Images: An Intersection of Historical and Liturgical Time
Répondant : Jannic Durand (Musée du Louvre)

Programme ici.

Journée d’étude – Visibilité et présence de l’image dans l’espace ecclésial. Byzance et Moyen Âge occidental

Visibilité et présence de l’image dans l’espace ecclésial. Byzance et Moyen Âge occidental

Journée d’étude
vendredi 25 septembre 2015, INHA, salle Vasari

Cette première rencontre inaugure le programme de recherche IMAGO-EIKΩN. Regards croisés sur l’image médiévale entre Orient et Occident (Labex RESMED, HiCSA et INHA).
Affiche ici.
Programme ici.

6 postes de chargés d’études et de recherche à l’INHA

Appel à candidatures – 6 postes de chargés d’études et de recherche à l’INHA

L’appel à candidatures visant à pourvoir six postes de chargés d’études et de recherche à l’INHA, à compter du 1er octobre 2015, vient d’être mis en ligne sur le site de l’INHA.

Les chargés d’études et de recherche effectuent un service partagé entre les programmes scientifiques et documentaires de l’INHA et leurs travaux personnels de recherche ; ils se voient confier des tâches documentaires et scientifiques en relation avec les programmes décrits sur le site. Leur lieu de résidence est situé à Paris. Les chargés d’études et de recherche domiciliés hors d’Ile-de-France auront la possibilité de louer une chambre à la Cité internationale universitaire de Paris.

Au cours de leur séjour à l’INHA, ils pourront être affectés à des tâches organisées en lien avec la bibliothèque de l’établissement.

Statutairement, la durée des fonctions de chargé d’études et de recherche est de deux ans. Elle peut être prorogée par période d’une année, sans pouvoir excéder quatre ans au total.

Pourront concourir à ce recrutement les étudiants travaillant dans tous les domaines de l’histoire de l’art. Ils devront être engagés dans la poursuite d’études conduisant au doctorat. Les chargés d’études et de recherche sont recrutés sur contrats doctoraux. Les candidats devront satisfaire aux conditions de recrutement des contractuels doctoraux et par dérogation votée par le conseil scientifique de l’INHA : « recrutement au plus tard dix-huit mois après la première inscription en doctorat » (l’inscription en thèse devra avoir été faite entre le 1er avril 2014 et le 30 septembre 2015).

Composition du dossier de candidature :

  • curriculum vitae
  • lettre de motivation (précisant notamment l’insertion souhaitée dans les domaines et programmes de l’INHA)
  • projet de thèse présenté en quatre pages maximum (sujet, problématique, apport et pertinence pour la discipline,  démarche méthodique, courte bibliographie)

Les candidats postulent selon la procédure suivante :

1 – candidature auprès de l’école doctorale de l’EHESS (ED 286) afin d’obtenir la validation de votre dossier : réception des dossiers (format papier) à l’ED  de l’EHESS  jusqu’au jeudi 20 août 2015, 16 heures au plus tard.

(Si vous n’êtes pas étudiant à l’EHESS, il faudra s’adresser à votre école doctorale respective.)

2 – les écoles doctorales transmettent six candidatures maximum

Par courrier postal à :
INHA
Département des Études et de la Recherche
2, rue Vivienne
75002 PARIS

 

Calendrier du recrutement :

  1. Les écoles doctorales transmettront les 6 dossiers de candidatures au plus tard le mardi 1er septembre 2015, 17h.
  2. Jury d’admissibilité : jeudi 10 septembre 2015
  3. Jury d’admission sur convocation : mercredi 23 septembre 2015

Le jury est constitué de 4 représentants des écoles doctorales, 5 représentants de l’INHA et 2 personnalités du conseil scientifique de l’INHA.  Aucun candidat ne sera reçu avant la tenue du jury.

Pour toute information complémentaire, joindre le secrétariat du Département des études et de la recherche : courriel : der-dir@inha.fr.
 

Colloque – Byzance et ses voisins, XIIIe-XVe siècle : art, identité, pouvoir

Colloque International

19-20 mars 2015, INHA salle Vasari

Le Laboratoire de recherche en histoire de l’art (UMR 8150) du Centre Chastel, dans le cadre du Labex EHNE (Ecrire une histoire nouvelle de l’Europe), vous invitent à participer au colloque sur le thème :

Byzance et ses voisins, XIIIe-XVe siècle : art, identité, pouvoir

Depuis l’occupation latine en 1204 et jusqu’à la chute de Constantinople en 1453, l’empire byzantin a connu un grand éclatement territorial et perdu de nombreuses et importantes provinces. L’indépendance des peuples qui autrefois étaient sous l’autorité de Byzance, la présence des Latins dans plusieurs régions de l’empire même après la fin de l’occupation latine et l’avancement progressif des Ottomans ont forgé de nouveaux points de repères et créé des interactions dans tous les domaines.

Le but de ce colloque serait d’étudier les relations qu’entretient Byzance avec les peuples indépendants des Balkans, les Latins, les Ottomans et les Arabes. Les communications mettront en évidence les particularités de ces rapports à travers, d’une part les interférences artistiques et d’autre part les conflits de pouvoir et d’identité religieuse.

Affiche

Programme