Philippe Blaudeau – Introduction à la géo-ecclésiologie : le cas de figure présenté par la crise chalcédonienne (451-553)

Séminaire de Giusto Traina
Géopolitique et géographie religieuse dans l’Orient méditerranéen

Laboratoire d’excellence « Religions et Sociétés dans le Monde Méditerranéen » (RESMED)

Université Paris Sorbonne, UFR d’Histoire, Séminaire doctoral et Master de recherche en Histoire, École doctorale 1 (Mondes anciens et médiévaux)


 Jeudi 5 mars 2015

Philippe Blaudeau (Université d’Angers/Institut Universitaire de France) :
Introduction à la géo-ecclésiologie : le cas de figure présenté par la crise chalcédonienne (451-553)

Du Concile de Chalcédoine au concile de Constantinople II (451-553) les nombreux changements décidés par l’autorité impériale montrent l’incertitude du conflit autour des définitions christologiques qui oppose les trois grandes puissances ecclésiastiques, le Siège apostolique de Rome, le siège de Constantinople et son concurrent monophysite d’Alexandrie, pour ne rien dire d’Antioche. Souvent traitée selon une approche restrictive ou anachronique, cette lutte est globale et peut être étudiée sous l’angle géo-ecclésiologique : en effet, ce sont plusieurs conceptions alternatives du dogme, de l’organisation et du contrôle de l’Église qui s’affrontent à grande échelle. Chaque protagoniste tente de faire triompher ses principes spécifiques de gouvernement qui sont fondés sur une compréhension particulière de la tradition et des canons, pour définir un espace significatif d’influence et y affirmer sa présence pour légitimer ses revendications. Afin d’assurer la réalisation de ce projet, le soutien de l’empereur et l’adhésion de l’opinion publique doivent être conquis. Cela implique de développer les médiations symboliques et d’organiser des campagnes de persuasion particulièrement ambitieuses mais comporte aussi le risque de voir les cibles, l’empereur en premier lieu, se muer en acteurs, autonomes et majeurs, de la controverse.

Maison de la Recherche, Salle D323
28 rue Serpente, 75006 Paris – 18h-20h

Atelier des doctorants du CEBNHSEE

Atelier des doctorants du CEBNHSEE (ex-Séminaire des doctorants du CEBNHSEE)

  • Bexen Campos Rubilar
  • Paolo Odorico, directeur d’études à l’EHESS
  • Mathieu Panoryia
  • Filippo Ronconi, maître de conférences à l’EHESSCet enseignant est référent pour cette UE

S’il s’agit de l’enseignement principal d’un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

2e et 4e jeudis du mois de 11 h à 13 h (bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris), du 13 novembre 2014 au 28 mai 2015. Les 2e jeudis du mois, les séances se dérouleront en salle 527 (5e étage) et les 4e jeudis du mois, en salle 3 (RdC)

L’atelier est conçu comme un espace informel de rencontre et de confrontation pour les doctorants du CEBNHSEE, mais il constitue en même temps un lieu de rencontre ouvert pour tous les doctorants dont les recherches portent sur Byzance. Dans ce cadre, la participation de jeunes chercheurs provenant d’autres laboratoires du CRH et d’autres centres de l’EHESS, mais aussi d’autres institutions (notamment les partenaires du PRES HéSam) est prévue. Chaque séance est centrée sur un sujet de recherche spécifique et se veut un lieu de discussion et d’échange intellectuel entre jeunes chercheurs, à la présence d’un ou plusieurs chercheurs confirmés du CEBNHSEE, qui aura la fonction de stimuler la confrontation et de poser des problèmes d’ordre méthodologique, dans un contexte décontracté.

La structuration de chaque séance est totalement libre, si bien que chaque doctorant pourra donner la forme qu’il préfère à la rencontre dont il est le responsable. Des séances « collectives » pourront aussi bien avoir lieu, où plusieurs doctorants puissent présenter conjointement leurs réflexions sur un sujet commun.

22 janvier 2015 : Filippo Ronconi, « L’utilité de la paléographie et de la philologie dans la compréhension historique de la Renaissance paléologue : questions de méthode »

12 février 2015 : Marie-Elisabeth MITSOU, EHESS, « Représentations du monde byzantin par un faussaire grec du XIXe siècle: Constantin Simonides »

12 mars 2015 : Esther DEHOUX, Université de Lille, « Saints guerriers. Georges, Guillaume, Maurice et Michel dans la France médiévale (XIe – XIIe s.) »

26 mars 2015 : Benoît GREVIN, « Le parchemin des cieux »

Les séminaires ont lieu à L’EHESS de 11 h à 13 h (bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris). Les 2e jeudis du mois, les séances se dérouleront en salle 527 (5e étage) et les 4e jeudis du mois, en salle 3 (RdC).

Intitulés généraux :

Centre : CRH-CEBNHSEE – Centre d’études byzantines, néo-helleniques et sud-est européennes

Renseignements :

par courriel byzance(at)ehess.fr ou auprès du secrétariat : Delphine Lesieur dlesieur(at)ehess.fr, tél. : 01 49 54 23 35.

Site web : http://byzance.ehess.fr/