Appel à contribution – Ideas in Motion: Arabia in Late Antiquity (Leiden University)

Call for Papers –

Ideas in Motion: 

Arabia in Late Antiquity 

 

Organisers: Leiden University and King Faisal Centre for Research and Islamic Studies

Date: August 26-27, 2020
Location: Leiden, the Netherlands

The Leiden University Late Antique and Medieval Studies Initiative in conjunction with the King Faisal Centre for Research and Islamic Studies is hosting a two-day international conference on Ideas in Motion: Arabia in Late Antiquity. The conference will address key themes in religious, intellectual, and cultural history in Arabia in the period around 570-1000 AD. Central topics include:

·        Transmission of ideas and texts
·        Religious and philosophical doctrines and beliefs in Arabia
·        Devotional piety and theology
·        The Qurʾan, its history, and intellectual debates surrounding the text
·        Early Islam and other religiosities and intellectual trends
·        Holy men and holy places
·        Apocalypticism and eschatology

We particularly welcome contributions from scholars working on the intersection between intellectual-cultural history and religious studies, and whose primary concern is the history of ideas and thought.

For consideration, please send a 300-word abstract in English to a.bdaiwi@hum.leidenuniv.nl by January 15, 2020. The language of the conference will be in English. Participants’ full travel and accommodation costs will be covered by the conference organisers.

Appel à contribution – The 8th Annual Koç University Archaeology and History of Art Graduate Research Symposium

Call for Papers – The 8th Annual Koç University Archaeology and History of Art Graduate Research Symposium 

Performance: Actors, Objects, Spaces

Application Deadline: 31 December 2019, Tuesday

Koç University’s Department of Archaeology and History of Art (ARHA) is pleased to announce its 8th Annual Graduate Student Research Symposium, which will be held on 26 March 2020 at Koç University’s Research Center for Anatolian Civilizations (ANAMED), located in Beyoğlu, Istanbul.

The symposium titled Performance: Actors, Objects, Spaces aims to investigate various manifestations of artistic and cultural acts revolving around performance in order to discuss their enduring prevalence and trace their nuances in different spatial, temporal, social, and personal contexts. Outcomes of performances as employed in building identity, constructing gender, expressing self, and defining community will be analyzed. Our definition of performance is broad: it embraces the sacred and the secular, the social and the personal, and the spectacular and the quotidian. Moreover, performativity, or the interdependent relationship between words and actions, emerges as a topic of interest in this framework, owing to its reflections in the arts.

This symposium seeks to bring together a diverse range of perspectives and disciplines concerned with a span of subjects, areas and periods of research converging around the theme of performance in the arts and culture. Paper topics may include, but are not limited to:

  • Depictions of performance
  • Performance and space
  • Performance, architecture, and urban planning
  • State power, theatricality, ceremonies, and processions
  • Imperial and military performances
  • Sacred performances, rites, and rituals
  • Performing identities
  • Performing culture
  • Performativity in arts
  • Gender as performance
  • Performing arts, theatre, dance, spectacles
  • Performing music, musicians, musical instruments
  • Memory and performance
  • Documenting performances
  • Staging and restaging performances
  • Self-expression through performance
  • Intangible cultural heritage and performance
  • Performativity in museum studies

Students of archaeology, art history, history, cultural heritage, museum studies and related fields are invited to present research related to Anatolia and its neighboring regions, including the Mediterranean, Aegean, Black Sea, the Balkans, the Levant and the Ancient Near East, from the earliest prehistoric times through the Bronze and Iron Ages, the Classical, Byzantine and Ottoman periods, and into contemporary times.

All graduate students are encouraged to apply, including M.A. and Ph.D. students at any stage of their studies. The conference will be held in English, but we are open to accepting presentations and posters in both English and Turkish. Applicants should submit a 250-word abstract by 31 December 2019 to arhasymposium@gmail.com. Applicants will be notified of their acceptance by the middle of January. For other questions, please contact arhasymposium@gmail.com or visit arhags.ku.edu.tr and www.facebook.com/ARHAsymposium.

Appel à contribution – Table ronde « Pictorial Hagiography: East and West », Congrès international, Kalamazoo, 2020

Appel à contribution
PICTORIAL HAGIOGRAPHY : EAST AND WEST

Organizers : Nicolas Varaine (École Pratique des Hautes Études / Institut national d’histoire de l’art)
and Elizabeth Zanghi (Sorbonne Université)

Artistic representations of the deeds of the ‘very special dead’ are a hagiographical genre as old as written vitae, and enjoyed tremendous popularity throughout the Middle Ages. The visual vitae of the saints can be found on various media, from jewellery to monumental painting, and were an integral part of a cult whose forms varied from the intimacy of personal devotion to the public ceremonies of civic or royal cult.Saints have rarely been studied in a broad geographic and religious perspective in spite of many shared or parallel cults between the Latin West and the Byzantine East.Comparative approaches have also been rather limited.

This session aims to bring together art historians of the medieval West and
Byzantium in order to create a cross-cultural dialogue concerning pictorial
hagiography encompassing a variety of media. An art historical perspective will be used to explore the construction, messages and functions of these multifaceted visual narratives within the social and religious contexts of their time. The analysis of the visual language through which these stories are constituted will foster questions concerning the role of this material, long neglected in hagiographic studies, in the construction of saintly identities and the place of saints in the memories and devotional practices of both individuals and communities.

Pour plus de détails, cliquez ici.

 

To submit a paper proposal, please email Nicolas Varaine (nicolas.varaine@inha.fr) and Elizabeth Zanghi (elizabethpalmazanghi@gmail.com) by September 8, 2019.

Appel à contribution – « Looking across the Atlantic : circulations d’idées entre la France et l’Amérique du Nord en art médiéval » – les 12-13 juin 2019

Looking across the Atlantic
Circulations d’idées entre la France et l’Amérique du Nord en art médiéval

Journées d’étude– 12 et 13 juin 2019
INHA, Paris

L’INHA, avec la collaboration de l’UCO et de l’ICMA, initiateur de la revue Gesta, organise deux jours de rencontre entre chercheurs français et américains travaillant sur la création artistique médiévale.

  • Argumentaire
    Ces journées d’étude, à la forte ambition épistémologique et pédagogique, porteront sur l’historiographie franco-américaine en art médiéval depuis les années 1980. Quelle fut l’influence sur la production française des Cultural Studies, du Linguistic Turn, du New Historicism, des Gender Studies, de l’Animal Turn, ou encore du Material Turn ? Les Digital Studies et en particulier les restitutions architecturales 3D ont-ils irrigué la recherche la plus récente et comment ? Et du côté américain, au-delà de la French Theory, comment furent intégrés outre-Atlantique les apports de l’histoire des sensibilités, de l’anthropologie historique, mais aussi les travaux sur l’ornement et la sérialité, sur les rapports entre art et liturgie ? Et qu’en est-il du modèle des laboratoires interdisciplinaires de médiévistique et de l’apport de la muséologie et de l’archéologie ? Ces influences ont-elles affecté les périmètres de recherche – monographies, études régionales, nationales ou transnationales – dans les deux communautés ? Les bases de données respectives ont-elles joué un rôle dans les choix d’objets et dans le traitement de ces derniers ?
    Les conférences aborderont donc la circulation des idées entre les historiens de l’art du Moyen Age d’Amérique du Nord et de France pendant les quatre dernières décennies, et mettront en valeur leurs enrichissement et influence mutuels. La réflexion sur ces échanges scientifiques sera large, pouvant par exemple porter sur les champs suivants :
  • Images, efficacité, narrativité, ornementalité
  • Matérialité, visualité, réception
  • Espace, architecture, construction, décor monumental
  • Ritualité, performance, perception
  • Genre, identités, transculturalité
  • Transferts artistiques, mobilités, échanges
  • Dialogue interdisciplinaire (musique, histoire, littérature, etc.)

Le format des communications présentées lors de ces rencontres sera original. Les chercheurs en art médiéval sont appelés à témoigner de façon très personnelle sur un moment choisi et précis de leur formation ou carrière scientifique, alors que la confrontation de leur objet d’étude ou de leur champ de recherche avec un ou plusieurs point(s) de vue de la tradition historiographique dont ils ne sont pas issus, les a conduits à un renversement de perspective, à une solution méthodologique, à une intelligence singulière ou encore à une curiosité déterminante dans l’élaboration de leur corpus ou de leur démonstration. L’exercice de la communication est d’exposer et d’illustrer concrètement cette rencontre historiographique qui a produit un basculement et ouvert un nouvel horizon dans l’approche scientifique du chercheur. Les interventions, brèves et pédagogiques, seront de 15-20 minutes, suivies de 10 minutes de questions et débats.

A côté de chercheurs confirmés invités, les organisateurs souhaitent encourager la présence de doctorants et jeunes chercheurs en art médiéval en leur offrant la possibilité :

  • d’y contribuer en répondant à l’appel à communication (sous la forme d’une proposition d’intervention).
  • d’y assister en manifestant leur intérêt pour l’événement scientifique (sous la forme d’une lettre de motivation).

Les participants pourront bénéficier d’une aide à la mobilité (frais de transport jusqu’à Paris et une nuitée sur place) offerte par l’ICMA, notre partenaire pour cette manifestation.

Modalités de soumission
Les deux journées d’étude se tiendront les 12 et 13 juin 2019 à l’INHA à Paris.
Les propositions de communication (500 mots maximum), tout comme les lettres de motivation (300 mots maximum), sont à envoyer avant le 18 février 2019, accompagnées d’une brève bio-bibliographie, à l’adresse suivante :
JEfrancoamericaine@inha.fr

Les résultats des deux sélections seront communiqués au plus tard le 11 mars 2019.

Comité d’organisation :
Isabelle Marchesin, INHA, Paris.
Nathalie Le Luel, UCO, Angers.
Comité scientifique :
Susan Boynton, Columbia University, New York.
Catherine Jolivet-Lévy, EPHE, Paris.
Nathalie Le Luel, UCO, Angers.
Isabelle Marchesin, INHA, Paris.
Philippe Plagnieux, Université de Paris I Panthéon-Sorbonne
Anna Russakoff, The American University of Paris
Frédéric Tixier, MCF, Université de Lorraine, Nancy

Appel à contribution – Séminaire thématique annuel de l’Association interuniversitaire Synoikismos (mai 2019)

L’étranger dans le monde antique : entre méfiance, intérêt et fascination

Le 14 mai prochain, l’association interuniversitaire SYNOIKISMOS organisera une journée de séminaire autour du thème de l’ÉTRANGER. Dans ce cadre, nous lançons un appel à contributions auprès des doctorants et jeunes chercheurs dont le sujet de recherche touche à cette large thématique ou à l’une de ces trois pistes de réflexion :

1. Représentations de l’étranger : Ennemi, hôte ou partenaire ?
La perception de l’autre varie en fonction des relations que l’on développe avec lui. Tantôt, l’étranger est un barbare qui s’assimile aux ennemis et inspire la méfiance, tantôt, il devient partenaire et source de profit ou de connaissance. L’arrivée d’un individu ou d’un groupe étranger au sein d’une société peut ainsi générer différents débats et susciter des réactions variées. Par exemple, sur le plan législatif ou administratif, comment une société cherche-t-elle à encadrer l’afflux d’étrangers ? Quels droits leurs sont accordés ? Plus largement, sur le plan idéologique, quelle est l’importance accordée à l’hospitalité? Quelle place accorde-t-on aux étrangers dans la société ? Par ailleurs, l’étranger constitue aussi un thème récurrent dans la littérature et les arts plastiques. Comment y apparait-il ? Quels objectifs poursuivent ces mises en scènes de l’étranger?

2. Transferts, migrations, voyages : causes, conséquences et modalités ?
La rencontre elle-même entre une société et ce qu’elle considère comme étranger peut prendre des formes multiples. Du déplacement de masse au voyage individuel, la mobilité antique implique aussi bien des contacts ponctuels, des relations régulièrement entretenues ou de véritables transplantations à long terme. Chaque cas de figure se révèle différent et suscite une multitude de questionnements : Quelles raisons peuvent conduire un individu ou un groupe à établir un contact avec l’autre? Quelles relations développe-t-il avec la société qu’il rencontre ? Dans ce contexte, l’étude des infrastructures spécifiques à destination des étrangers dans les lieux de passages comme les ports ou les sanctuaires peut être également envisagée.

3. Transferts culturels et artisanaux
Le terme étranger peut également s’appliquer aux objets, aux idées ou aux langues qui circulent et qui se retrouvent dans un contexte différent de leur foyer d’origine. En effet, l’étranger est souvent détenteur de produits, de connaissances et de savoir-faire utiles que l’on cherchera à se procurer ou à reproduire. Pareillement, l’étranger peut se révéler un partenaire commercial qui distribue ou importe des denrées. Dans cette perspective, plusieurs questions peuvent se poser. Quelles caractéristiques témoignent de l’origine des objets ? Pour quelle raison ceux-ci ont-ils circulé ? La circulation des objets étrangers va-t-elle de pair avec des dynamiques d’imitations ou de réappropriation ? Avec qui ces objets exotiques circulent-ils ? Toutes ces interrogations valent également sur le plan linguistique : les mots peuvent aussi voyager d’une région à l’autre, par l’intermédiaire de personnalités bilingues, ou, dans d’autres cas, faire l’objet d’appropriations diverses.
Nous encourageons chaleureusement tout doctorant (en début ou fin de thèse) intéressé par ces thématiques à soumettre un abstract (250 mots max.) du sujet qu’il souhaite présenter ainsi qu’un bref CV (150 mots max.) à l’adresse du séminaire (seminar.synoikismos@gmail.com) pour le 25 janvier 2019 au plus tard. Chaque intervention sera limitée à 30 min. et suivie d’une discussion de 15 min.

Affiche

SYNOIKISMOS est une association belge regroupant diverses universités belges qui s’adresse à tout doctorant travaillant sur l’Antiquité classique et orientale, qu’il soit archéologue, historien, philologue, philosophe ou juriste. Elle vise à offrir aux jeunes chercheurs un cadre de réflexion commune ainsi qu’un espace de rencontres et de discussions tant scientifiques que méthodologiques.

 

_______
Infos et Contact :
Association Synoikismos
seminar.synoikismos@gmail.com
http://indipendent.academia.edu/SeminarSynoikismos